Rare! Tito Schipa sings NAPULITANATA

Publicités

L’art de Tito Schipa

Tito Schipa.
Image via Wikipedia

Parmi les tenori di grazzia, Tito Schipa était considéré par les musiciens  comme  incomparable au cours de la période où il était actif. Avant lui il y eu Fernando De Lucia, après lui Cesare Valetti.

Tito Schipa était unique. Pour s’en rendre compte, on a qu’à écouter l’enregistrement de 1942 où il interprètre «Io non so … O Narure» de Werther au moment qu’il avait 54 ans. Son interprétation est un arc-en-ciel  de couleurs  de toutes sortes. Son phrasé était  impeccable, sa diction claire, son timbre charmant. Il fut tellement un grand musicien,  qu’on avait  l’impression qu’il s’agissait d’un instrument de musique.

À l’instar de Caruso, Schipa fut dans une catégorie à part. Il était adulé pour sa passion tant par les critiques que les amateurs l’opéra – Opera Lovers de l’époque.

Wikipedia (extrait)

Ayant paru en public pendant presque 55 années consécutives, il brilla par son goût raffiné, son élégance vocale et scénique, sa musicalité et son riche éventail de couleurs, ainsi que sa diction aristocratique qui fit de lui un interprète exceptionnel du répertoire detenore di grazia. Même son plus célèbre rival, Beniamino Gigli, déclara: « Nous devons tous nous incliner devant sa grandeur. »

Filmographie

Jan Schmidt-GarreBelcanto: the tenors of the 78 era. Part One: Enrico Caruso, Beniamino Gigli, Tito Schipa, Leo Slezak, Joseph Schmidt, Richard Tauber, Euroarts, 1997